Faut-il conserver les anciennes immatriculations de véhicules ?

Les informations relatives à l’immatriculation du véhicule ne sont pas les seuls documents automobiles importants à conserver. Il existe plusieurs autres documents que vous pourriez vouloir conserver. Ayez ces documents à portée de main au cas où vous seriez impliqué dans un accident de voiture ou si vous deviez vendre votre véhicule. Ils sont également utiles pour vos proches après votre décès. Conservez tous les documents relatifs à votre voiture dans un dossier étiqueté afin que les membres de votre famille puissent y accéder en même temps.

La carte grise de voiture

Le carte grise d’une voiture est un document juridique qui prouve la propriété d’un véhicule. Il contient de nombreuses informations sur les personnes qui ont un intérêt légal dans la voiture, et c’est grâce à elle que définisse le montant de la fiscalité selon la puissance et son ancienneté inscrite dans la carte grise. Il comprend le numéro d’identification du véhicule, un numéro unique à 17 chiffres qui identifie votre voiture. Le titre comprend également la marque et le modèle de votre voiture, le style de carrosserie, un numéro de titre et la date d’émission du titre.  Lorsqu’une voiture est vendue, le titre doit être transféré au nouveau propriétaire par l’intermédiaire du DMV de votre État. Si vous avez acheté la voiture à l’aide d’un financement, le prêteur possède généralement le titre jusqu’à ce que vous ayez fini de rembourser le véhicule.  Supposons que votre voiture soit détruite dans un accident. Vous ou votre prêteur devrez transférer le titre de propriété à la compagnie d’assurance afin d’être indemnisé. Ne conservez jamais votre titre de propriété dans votre voiture. Si votre voiture est volée et que le titre est volé avec elle, cela réduit votre capacité à récupérer votre voiture. Conservez-le plutôt chez vous, dans un coffre-fort ou un classeur sécurisé. Conservez le titre aussi longtemps que vous êtes propriétaire de la voiture. Assurez-vous que vos proches ont le titre à portée de main – cela peut accélérer le règlement de votre succession. Vous pouvez laisser votre voiture à quelqu’un en héritage et le titre devra être transféré à cette personne. Sinon, votre voiture peut être vendue afin de rembourser le solde d’un prêt ou dans le cadre de la liquidation de votre succession.

Preuve d’assurance

Dans de nombreux États, vous êtes tenu d’avoir une assurance pour votre véhicule afin de pouvoir le conduire. Vous pouvez recevoir une contravention ou une amende si vous êtes arrêté et que vous n’avez pas de preuve d’assurance valide. Si vous aviez une assurance active mais que vous n’aviez pas la preuve de celle-ci, ces contraventions et amendes sont souvent rejetées. Les sanctions sont souvent plus sévères dans certains États. Dans certaines régions, conduire sans assurance peut entraîner la suspension de votre permis ou le remorquage de votre voiture. Il vaut la peine de vérifier fréquemment que vous avez une assurance à jour dans votre portefeuille ou dans votre boîte à gants. Si vous payez votre assurance automobile tous les mois ou tous les trimestres, prenez un moment pour vous assurer que vous disposez d’une copie imprimée de l’assurance à jour.

Dossiers et reçus d’entretien

Un entretien adéquat peut prolonger la durée de vie de votre véhicule. Cela augmente également votre capacité à le revendre plus tard. À votre décès, une voiture bien entretenue peut augmenter la valeur de votre succession. Conservez un petit dossier contenant tous les relevés d’entretien de la voiture. Vous pouvez également classer les reçus pour les nouveaux pneus, les changements d’huile, les nouveaux filtres à air ou tout autre entretien. Il est également préférable de conserver ces documents à votre domicile, car certains reçus comporteront votre adresse.

Organiser l’immatriculation du véhicule et les autres documents relatifs à la voiture

Il existe de nombreuses façons de préparer vos proches à la réussite après votre décès. Vous pouvez répondre de manière préventive aux préoccupations en matière de soins de santé grâce à des directives préalables. Vous pouvez commencer à planifier et à payer vos funérailles ou la cérémonie de célébration de la vie. Et enfin, vous pouvez organiser tous les papiers et documents relatifs à vos affaires financières. Même si vous n’êtes pas malade ou mourant, il est important de préparer vos proches à ce qu’ils doivent faire.  Plusieurs fois par an, assurez-vous que vos papiers sont dans un endroit facile à trouver et mettez à jour la liste des mots de passe associés à votre compte. Indiquez à un proche où trouver ces documents en cas de décès. Vos proches vous seront reconnaissants d’avoir préparé le terrain et d’avoir fait baisser leur niveau de stress d’un cran. En vous préparant à l’avance, vous contribuerez également à votre propre tranquillité d’esprit.